Débat, 27 Juin 2008 Peut on se libérer de l’emprise des marchés financiers ?

 

Le Parti Communiste de Menton organise un débat sur ce thème Vendredi 27 Juin, à 20H30, Salon du Louvre avec Jean-Pierre Duparc (Directeur du journal le Patriote et professeur de Lycée).

 

Menton, la côte d’usure

 

De + 7.3% minimum à 11.5% en 8 mois dans les grandes surfaces.

183932cae29agricultureconsommationdistributionagricultureconsommationdistribution.jpg

C’est la conclusion d’une enquête du Nice-Matin sur les grandes enseignes à Nice qui a fait des relevés mensuels en partant de chariots-type ces huit derniers mois.

Cette enquête montre également que le chariot-type avec les produits les moins chers est celui qui a le plus augmenté. Bref, les plus pauvres ont payé plus le surcroît d’inflation. La France est un des états d’Europe où le cout de la vie a le plus dérapé dans les grandes surfaces alors que celles-ci sont plus développées ailleurs , allez savoir pourquoi….

Nos propositions sur la hausse des prix passent par des augmentations vigoureuses des salaires , une ré-allocation des bénéfices des grandes enseignes au profit des producteurs (paysans), de prix plus bas et de meilleurs salaires pour les travailleurs de ces entreprises (particulièrement ceux des caissières et autres travailleurs de celles-ci).

Il ne doit plus y avoir de salaire en dessous de 1500 euros nets (la moitié des Mentonnais sont sous ce niveau).

Nous réclamons également que tous les milliards donnés aux les plus riches , par Sarkozy, à son arrivée au pouvoir, , ré-intègrent le bien public en faveur de programmes sociaux d’éradication de la pauvreté.

Nous sommes dans un pays dont la richesse n’a jamais cessé de croitre, mais dans lequel, depuis des années, la majorité de la population a vu ses moyens d’existence stagner ou régresser.

Cliquer dessous pour continuer sur les questions des loyers, des transports, etc

Lire la suite de ‘Menton, la côte d’usure’

Menton en grève

dscf2331.jpgJeudi 22 Mai 2008, plus de 700 000 manifestants, travailleurs dans les entreprises privées et dans le secteur public, ont défilé dans de nombreuses villes en France.

Cette protestation visait à soutenir notre système de retraite par répartition et à contrer le désir du gouvernement de prolonger la durée de cotisation à 41 ans pour bénéficier d’une pension normale .

60% des Français, d’après des sondages, soutiennent l’objet de cette initiative. Ce n’est pas un hasard, près de 1 million de retraités sont en dessous du seuil de pauvreté, 6 millions autant ou moins que le SMIC. Augmenter la durée de cotisation c’est clairement faire en sorte que nombre de travailleurs âgés, exclus du marché du travail, partent à la retraite avec un nombre insuffisant d’années donc une pension encore plus maigre.

le mouvement de grève national a secoué également Menton, avec des arrêts de travail significatifs dans une série d’entreprises et de services publics de Menton.

 

Le blocage a été important à la gare des cars à Menton, les grilles de la CPAM baissées complètement, les impôts au ralenti, etc.

 

Ce mouvement qui intervient pour contrer l’allongement de la durée de cotisation que veut imposer le gouvernement de Mr Sarkozy (et son représentant local, Mr Guibal), mesure s’attaquant fortement aux travailleurs âgés, les précarisant encore un peu plus, arrive dans une situation où la colère commence à s’étendre à beaucoup de travailleurs et pas seulement ceux du secteur public.dscf2326.jpg

 

De nombreux travailleurs n’ont pu se joindre à ce mouvement parce qu’ils ont peur pour leur emploi ou parce que les ravages de la politique de la droite font qu’une journée de travail en moins pour protester pèse très fort à la fin du mois.

A un moment donné (comme on l’a vu dans les grèves récentes marquées par le courage des caissières dans les super-marchés des Alpes Maritimes et du sud de la France) il faudra bien que la mise en mouvement surmonte ces peurs, sous peine d’avoir des fins de mois quand même de plus en plus difficiles.

Il faudra bien en finir car ne rien faire c’est se préparer des lendemains plus difficiles.

 

Ce 22 Mai appelle donc à d’autres protestations, y compris à Menton face à la politique de Messieurs Sarkozy et Guibal.

Le regroupement qui s’est transformé en association « Menton, à gauche vraiment » s’associe pleinement aux travailleurs qui se sont mobilisés et soutiendra toutes initiatives légitimes à venir prolongeant cette mobilisation.

 

Lire la suite de ‘Menton en grève’

La grève et les manifestations du 7 Mai à Monaco

leplein.jpg

7 Mai a eu lieu un important mouvement de grève impliquant de nombreuses entreprises à Monaco, appelé par l’Union des Syndicats de Monaco.

3 cortèges ont défilé avant de se rejoindre à Sainte Dévote pour former une imposante manifestation qui s’est terminée au quartier Fontvieille.

3000 manifestants ont participé à cette journée de protestation ce qui est considérable et rappelle combien ces derniers mois la Principauté est agitée (comme d’ailleurs en grande partie la côte d’Azur) de grandes tensions sociales.fusioncortgehopitalettravailleursdesusinesetbureauxdefontvieille.jpg

Après le mouvement des métallos du 14 avril , le conflit des travailleurs de SOFAMO (Biotherm) en lutte poursauvegarder leurs emplois tout le début d’année, puis la grève des employés des machines à sous de la SBM, les secousses permanentes ayant lieu sur l’hôpital, ce mouvement unifié du 7 Mai en dit beaucoup, par sa manifestation imposante , sur la tension subie par ces travailleurs dont beaucoup habitent dans les communes limitrophes de Monaco et subissent de plein fouet la stagnation des salaires, la hausse démesurée des prix, les coups de la spéculation qui poussent les loyers à un niveau intenable pour des travailleurs.

On le voit, le sort des travailleurs de Monaco rejoint fondamentalement celui des couches populaires de la côté d’azur. Les problèmes sont communs, la classe patronale en face aussi arrogante. Les travailleurs de Monaco habitant dans le mentonnais peuvent prendre contact avec nous afin d’échanger et de voir comment localement s’unir pour résister à la spéculation débridée, à la hausse des prix et aux cadeaux faits par la majorité sarkozyste aux  plus favorisés.undescortgesenpoleposition.jpg

La naissance de « Menton, à gauche vraiment »

 

Le 30 Avril 2008 est née une nouvelle association, « Menton, à Gauche Vraiment ».

Celle-ci se crée dans la foulée et l’esprit de la liste de même nom présente aux dernières élections municipales de Menton (liste soutenue par le PCF et la LCR).

La réunion constitutive a rassemblé les membres de la liste et d’autres travailleurs, animés du désir de constituer un espace réellement à gauche avec des propositions conformes à cette espérance, défendre les droits de l’homme (individuels et collectifs), défendre un développement durable et préserver l’environement, promouvoir les intérêts des travailleurs et des plus déshérités, résister aux ravages de la mondialisation libérale qui malmène les populations jusqu’aux niveaux les plus locaux, et donc à Menton (comme les problèmes de la Poste à Menton qui viennent de décisions de privatisations de tous les services prises aux échelons nationaux, de l’Union Européenne et de l’organisation mondiale du commerce…) .

Promouvoir toutes initiatives , réunions, débats, déclarations, publications, qui iraient dans ce sens (comme ce blog).

Déjà, lors de cette première réunion se sont exprimées des voix pour que cette association prenne au mieux , au delà du formel, l’aide à l’expression et la participation des femmes dans l’association et plus largement dans la société (et toute minorité pour laquelle l’expression n’est ni facile ni usuelle).

Déjà se sont exprimés des problèmes brûlants auxquels fait face la population mentonaise (cassage des services publics, le logement, la spéculation, la hausse des prix, les suppressions de postes de professeurs dans les établissements du Mentonnais , les transports, l’hôpital de Menton, etc).

Bien que l’objet de la réunion était la constitution de l’association, déjà se manifestaient les urgences de débats, les difficultés rencontrées par la population du Mentonnais (Bref, une initiative qui ne ressemble pas à une autre).

A peine née, ça bouillonnait déjà !

Ce petit blog s’est mis à disposition de cette initiative et devient « Menton, à gauche vraiment ».

Tous ceux et celles qui veulent participer à cette initiative, peuvent prendre contact par ce blog en s’inscrivant ci-dessous (non public), ou, bien sur, contacter directement les membres de l’association.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

 

JC Guibal persiste dans sa vision personnelle de la gestion de la ville.

dscf2273.jpg

Guibal persiste….

Sans tenir compte du message envoyé par les électrices et les électeurs,le député-maire nous »repasse les plats ».

Lire la suite de ‘JC Guibal persiste dans sa vision personnelle de la gestion de la ville.’

Menton, ville bourgeoise ? Acte 2…… 50% gagnent moins de 1400€ par mois!

 

dscf2242.jpg

Sur le précèdent article (Menton, ville bourgeoise ?) je faisais part de la question de savoir si Menton était, oui ou non, une ville où les classes moyennes et supérieures étaient majoritaires .

Cette question avait été posée en relation avec les questions d’alliance politique qui avaient déchiré la gauche aux élections municipales de Menton.

Voici donc les chiffres attendus (cliquer sur les mots en bleu pour obtenir les éléments si on souhaite aller aux sources) :

Menton , 28 812 habitants, photographie suivant les chiffres de l’INSEE :

  1. 4 270 mineurs de moins de 15 ans
  2. 24 312 habitants de + de 15 ans décomposées en :

- 7868 employés et ouvriers

- 2136 professions intermédiaires

- 760 cadres et professions intellectuelles supérieures

- 1100 artisans, commerçants et chefs d’entreprise

- 7368 retraités

- 5080 sans activité professionnelle

En fouillant le contenu de chaque catégorie,est-il possible de réduire l’éventail, mieux distinguer des catégories se rapprochant les unes des autres. Ainsi les cadres et professions intellectuelles supérieures qui sont-ils? Les Professions intermédiaires?

 

 

 

Lire la suite de ‘Menton, ville bourgeoise ? Acte 2…… 50% gagnent moins de 1400€ par mois!’

Menton, ville bourgeoise ?

dscf0717.jpgUn échange a eut lieu sur le site politiquement proche de la liste de Pascale Gérard aux dernières municipales sur la question de la composition sociale de Menton, illustrant des désaccords sur l’alliance du Parti Socialiste avec la droite dissidente.

Ce petit morceau de discussion se trouve dans les échanges .

La discussion est intéressante car elle renvoie à une image d’Epinal existante en France sur la Côte d’Azur, zone qui ne serait constituée que de riches (pour simplifier).

Qu’en est-il réellement ?

Pour cela il faut aller aux chiffres fournis (en essayant de les décrypter) par l’INSEE pour trancher. Et faire un petit travail fastidieux qui en vaut la peine.

Pour résumer on se souviendra que 80% des Mentonnais ont un revenu net imposable mensuel de moins de 2096 € dans une ville où le coût de la vie est une catastrophe.

L’échec social de menton, qui s’est construit de loin, est flagrant. Le laisser-faire sur la spéculation, sur une économie de la prédation par le fric, l’insistance à demeurer fondamentalement sur un même modèle économique, malgré quelques petites tentatives louables , est fondamental.

Des emplois précaires, peu payés, un immense problème de logement, un environnement passablement bétonné, d’énormes problèmes de transport pour des salariés de plus en plus mobiles (Monaco, Beausoleil, Nice, etc), bref le bilan social est clair à Menton.

La messe est dite sur le fait de savoir si il convient de s’allier avec une partie de la droite en croyant ainsi s’allier à une catégorie sociale aisée sensée être majoritaire.

La réalité implique donc de poser le problème d’une façon fort différente.

Pour une gauche digne de ce nom il convient d’abord d’essayer de convaincre les siens, de convaincre les travailleurs.

Les Mentonnais se rebiffent pour conserver leurs postiers et leurs bureaux de poste

 

sos150x1421.gifLe pays Mentonnais est touché depuis quelques temps par la pression sur nos postiers, nos bureaux de Poste.
Les tentatives de fermeture, partielles ou totales , des bureaux de postes du Borrigo, de Garavan et du Careï, s’inscrivent dans une logique de bradage du service public (voir en fin de texte (*)).

Ces tentatives ont suscité stupeur, mobilisation et colère. Grâce à cette réaction vive une partie de l’attaque a été repoussée.

Toutefois le danger ne semble pas écarté, la vigilance et l’esprit de résistance demeurent de mise à Menton et dans le Mentonnais. Mais reste la nécessité d’écarter toutes ces menaces et même d’améliorer le service public rendu (notamment en réhabilitant les petits bureaux de poste, pour les rendre plus accueillants, et en embauchant le personnel indispensable).

Nous avons vu que la résistance portait ses fruits; qu’elle contraignait les élus de Menton à abonder dans le sens de la volonté populaire .

Parallèlement les postiers de Menton, à plusieurs reprises, ont mené la lutte pour défendre leurs emplois, défendre leurs conditions de travail, défendre le service et le bien public si malmenés par les amis de Guibal en France.

Sources :
♦ Sur maville.com : et (les réactions des gens)

(*) La commission européenne a franchi récemment le dernier pas vers la privatisation totale de la poste en autorisant la distribution du petit courrier par les entreprises privées à compter du 1er Janvier 2009. L’objectif concret de cette directive européenne est de donner complètement le courrier et la poste à la concurrence des intérêts privés.

L’UMP (le parti de Messieurs Sarkozy, Guibal et Giorgio) impulse en France cette logique d’ultra-libéralisme qui fait tant de mal au bien public et à la population.

Toutefois il convient de rappeler que le Parti Socialiste, quand il était au gouvernement, a mené la même casse du bien public.

La Commission Européenne est en ce sens l’expression de la volonté de nos gouvernants. Des tentatives permanentes existent pour mettre la poste au diapason des économies et de la fin de sa mission fondamentale de service public, la soumettre à des appétits égoïstes. Ce qui se passe dans le Mentonnais entre tout à fait dans ce cadre.

« En haut » comme « en bas », la seule garantie demeure bien ce qu’ont fait les Mentonnais:

Se foutre en colère ! …… et être vigilants.

la Gauche.

12



Walter Lewino |
ROUGE AU COEUR |
Comité Agir Pour Prémilhat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour Villiers 2012...
| NARROSSE, ou Clochemerle su...
| DORDOGNE