• Accueil
  • > Social
  • > Menton, ville bourgeoise ? Acte 2…… 50% gagnent moins de 1400€ par mois!

Menton, ville bourgeoise ? Acte 2…… 50% gagnent moins de 1400€ par mois!

 

dscf2242.jpg

Sur le précèdent article (Menton, ville bourgeoise ?) je faisais part de la question de savoir si Menton était, oui ou non, une ville où les classes moyennes et supérieures étaient majoritaires .

Cette question avait été posée en relation avec les questions d’alliance politique qui avaient déchiré la gauche aux élections municipales de Menton.

Voici donc les chiffres attendus (cliquer sur les mots en bleu pour obtenir les éléments si on souhaite aller aux sources) :

Menton , 28 812 habitants, photographie suivant les chiffres de l’INSEE :

  1. 4 270 mineurs de moins de 15 ans
  2. 24 312 habitants de + de 15 ans décomposées en :

- 7868 employés et ouvriers

- 2136 professions intermédiaires

- 760 cadres et professions intellectuelles supérieures

- 1100 artisans, commerçants et chefs d’entreprise

- 7368 retraités

- 5080 sans activité professionnelle

En fouillant le contenu de chaque catégorie,est-il possible de réduire l’éventail, mieux distinguer des catégories se rapprochant les unes des autres. Ainsi les cadres et professions intellectuelles supérieures qui sont-ils? Les Professions intermédiaires?

 

 

 

 

007.gif

L’INSEE cite les catégories comprises dans les professions intellectuelles supérieures (760 personnes) : des cadres de la fonction publique, des professeurs, professeurs des arts et des spectacles, des professions libérales à statut de salariés, etc , des catégories pour l’essentiel salariées. C’est dans celle-ci, très faible numériquement que se trouve les salariés les mieux payés, bien que des situations très différentes y soient répertoriées.

On peut donc placer ceux-ci pour l’essentiel avec les ouvriers et employés.

Quand aux dites professions intermédiaires (2136 personnes), à part le statut du clergé classé curieusement dans cette catégorie (quoiqu’ils aient un train de vie souvent très chiche) elles comprennent des contremaîtres, des instituteurs , des infirmières, des secrétaires médicales, etc, une catégorie de + qui passe quasiment au grand complet parmi les salariés normaux dont la communauté de sort semble très similaire.

Il reste à explorer les catégories de retraités (7368 personnes) et de personnes sans activité professionnelle (5080 personnes) dont l’importance est considérable.

Qui est qui ? Dans cette dernière catégorie l’INSEE classe des chômeurs n’ayant jamais travaillé, les élèves et les étudiants de plus de 15 ans , des personnes sans activité de moins et de + de 60 ans (quand on regarde les tableaux nationaux de l’INSEE se sont essentiellement des femmes). Mais l’immense majorité de cette catégorie sont des étudiants, des lycéens de plus de 15 ans . Le peu qui reste, des femmes au foyer sans activité professionnelle.

Les personnes sans activité professionnelle sont essentiellement des jeunes , des femmes au foyer et certains chômeurs, et, dans l’assimilation de statut, ils se ventilent au prorata des catégories actives.

C’est à dire que des jeunes étudiants, collégiens et lycéens sont assimilés au statut de leurs parents, dépendant essentiellement de la condition sociale de ceux-ci. Donc 4270 de moins de 15 ans + 5080 personnes sans activité professionnelle à ventiler dans le périmètre des catégories d’actifs, 9350 personnes, dont l’essentiel revient aux catégories de salariés qui remplissent le frigo.

Grosso modo, la classe travailleuse salariée relativement modeste (salariés retraités à petite pension, salariés, scolarisés dépendant des salariés, chômeurs, rmistes…) représente une très forte proportion de la population .

Pour les retraités, nous savons que nombre d’entre eux sont modestes voir très modestes, sans que pour autant nous disposions d’outils pour en déterminer les revenus .

Première photo de la population :

  1. Plus de 1100 chômeurs réels (autant que les artisans, commerçants et chefs d’entreprise).
  2. Les actifs sont d’une façon écrasante des salariés.
  3. La part des salariés, leurs familles, les catégories assimilées , les retraités modestes, est donc extrêmement majoritaire à Menton.
  4. Les catégories dites de classes moyennes sont finalement peu importantes.

Mais continuons,….

Les catégories d’artisans, de commerçants et de chefs d’entreprises recouvrent des situations extrêmement différentes recouvrant aussi bien des situations très confortables à tous points de vue que des situations très dures et précarisantes. Prévert aurait certainement dit quelque chose sur ce fourre-tout statistique….

 

Ce premier regard tendant à indiquer que la population mentonnaise, tout en ayant une proportion légèrement plus importante qu’à certains endroits de catégories privilégiées , demeure fondamentalement populaire.

Une autre façon d’apprécier la situation mentonnaise est de regarder les revenus.

Notons d’abord quelques petits éléments : les employés, les ouvriers, les cadres, les professions intermédiaires, les professions non salariées ont tous un salaire ou un revenu net moyen inférieur au reste des Alpes Maritimes,

A comparer avec un coût de la vie bien plus important (logement, nourriture, biens de consommation courante, transports de + en + importants). La qualité des emplois en terme de précarité et d’activités à temps partiel imposés est mauvaise, le niveau de formation des salariés inférieur à la moyenne départementale.

Revenons aux revenus, d’abord une tendance à la baisse du revenu net moyen imposable (-1.1% par exemple entre 2003 et 2005), celui-ci qui était de 3.5 à 4% au dessus des Alpes Maritimes il y a 10 ans est maintenant au même niveau, voir dessous. Mais on parle là de moyenne….

La moitié des Mentonnais gagne moins de 1394 € nets par mois

80% des revenus nets imposables sont inférieurs à 2096€ par mois

La messe est donc dite sur la composition sociale de Menton et sur la richesse de sa population.

0 Réponses à “Menton, ville bourgeoise ? Acte 2…… 50% gagnent moins de 1400€ par mois!”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Walter Lewino |
ROUGE AU COEUR |
Comité Agir Pour Prémilhat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour Villiers 2012...
| NARROSSE, ou Clochemerle su...
| DORDOGNE